laguiole en aubrac - coutellerie en ligne
Une ASCENSION Fulgurante

Laguiole en Aubrac comme toutes les entreprises artisanales a fait preuve d’adaptation aux marchés Français, Européens et Internationaux.

christian valat manufacture laguiole en aubrac

Toujours un temps d’avance

Christian Valat en quelques mots

Son nom est indéfectiblement lié à la coutellerie Aveyronnaise depuis qu’il a décidé de créer son propre atelier à Espalion, participant ainsi à la renaissance de la fabrication du Laguiole en zone historique d’origine.

Aujourd’hui, Laguiole en Aubrac emploie 72 salariés et contrôle d’autres fabrications, comme le couteau de Sauveterre.

En 2007, le coutelier a même acquis la Forge de Laguiole, alors que l’entreprise traversait de graves difficultés financières. En 2014, Christian Valat a cédé ses parts de la société au Holding suisse de Roland Jeannet. Quelques mois plus tôt, il avait racheté Laguiole Arbalète Genès David, à Saint-Rémy-sur-Durolle, qui est rachetée par la suite par Honoré Durand de Laguiole.

Ces informations sont de notoriétés publiques et disponibles à consultation ici.

L’histoire de la manufacture de Laguiole en Aubrac

Une évolution fulgurante !

L’histoire de la manufacture de Laguiole en Aubrac

Une évolution fulgurante !

Dans les années vingt, il se fabriquait autant de couteaux à Espalion que dans le village de Laguiole. La rue Eugène Salettes, du nom d’un coutelier de la ville, en est le vivant témoignage. Il est le cadre choisi par Laguiole en Aubrac® pour s’implanter. L’entreprise est née en 1992, à Espalion, de la volonté de Christian Valat.

La société entendait à l’origine vendre des couteaux de Laguiole. Mais Laguiole, tout comme Thiers, avaient du mal à fournir. Et n’avaient, de plus, pas besoin de société commerciale.

Avec l’aide de deux ingénieurs et de Thierry Valat, le frère de Christian, formé à l’école de marqueterie Pierre Boule, ils débutent dans un tout petit atelier. Avec néanmoins la ferme volonté, dès les origines, de se tourner vers l’exportation pour faire connaître le savoir-faire Aveyronnais.

En 1993, en association avec trois autres artisans de Laguiole est ainsi créée la forge de Montézic. En 1996, nous avons racheté les parts de chacun car nous faisions le gros de l’activité.

Rapidement, l’entreprise se distingue par l’acuité de sa démarche commerciale, ouvertement axée sur les produits haut de gamme. Afin d’assurer son développement, elle crée ses propres magasins, dont l’emplacement est choisi, avec une attention toute particulière et somme toute logique, en fonction de la clientèle potentielle.

Le succès est immédiat. À tel point qu’un deuxième magasin est ouvert dès 1995. Puis suivent, en 1999, Saint-Émilion et Paris car de nombreux étrangers y sont de passage. Ce sont des endroits stratégiques pour y faire connaître les couteaux de laguiole.

En 2003, une nouvelle enseigne a vu le jour, rue Neuve, à Rodez. « Un peu par nostalgie d’une coutellerie qui datait de 1930. Un showroom” idéal pour les clients touristes de toutes origines à la découverte de l’Aveyron.

Des clients que l’entreprise va inlassablement intéresser par son savoir-faire car près de 70 % des ventes proviennent d’Europe.

Le fruit d’une présence active dans de nombreux salons, comme Francfort ou Nuremberg. New York donne une envergure internationale aux clients étrangers férus d’artisanat made in France.

Car l’image véhiculée par Laguiole en Aubrac est une image artisanale de création et de production dans la continuité d’anciens modèles de couteaux Laguiole. Loin des modèles très design dont on se lasse aussi rapidement que les rouflaquettes.

Le couteau, large, tient bien dans la main. Preuve que l’on ne fait pas d’économie sur la matière première (bois, corne…). Car c’est vrai, nous faisons le choix de mettre plus de matière. Certains concurrents désormais font des collections de “galbés”. C’est un choix étonnant. Il faut mettre de la matière ou non. Ou alors faire de vrais galbés avec excroissance du type “dodu”. Sinon rien.

Reste aussi à savoir quelles matières : On se fournit pour certains bois dans la forêt des abeilles, au Gabon. Ce sont les bois les plus feutrés, les plus beaux du monde. »

L’abeille, massive, a, elle, été taillée dans la masse. Quant aux lames, elles sont en acier Sandwick 12C27MOD, le nec le plus ultra.

Christian Valat n’hésite pas à l’affirmer, nos couteaux sont garantis à vie. S’il y a le moindre problème, il suffit de les retourner à l’atelier.

Quelle est notre clientèle?

La plupart des clients, sont des amateurs, des collectionneurs mais aussi des néophytes qui savent que Laguiole en Aubrac est un fabricant de couteaux Laguioles de valeurs sûres!

Interview en Vidéo

Christian Valat – Laguiole en Aubrac

Christian Valat vous explique à travers cette courte interview réalisée sur le salon Maisons & Objet les origines des couteaux de Laguiole et la problématique des contrefaçons auxquels les artisans Aveyronnais sont confrontés.

Toutes les vidéos

Les 3 Principaux axes de la manufacture

L’équipe Laguiole en Aubrac

Découvrez l’humain et les visages qui composent l’entreprise Artisanale, ainsi que l’Aveyron, avec ses paysages à couper le souffle.

Histoire couteau Laguiole

Découvrez les différentes étapes de fabrication de vos couteaux ainsi que l’ensemble des axes de travail que nécessite le pôle de l’atelier de montage.

Tout sur l’entreprise

Laguiole en Aubrac est une manufacture Aveyronnaise qui fabrique des couteaux selon une tradition remontant à 1829.